Tournoi des Étoiles 2019
Édition Ibrahima Coulibaly
Samedi 01 & Dimanche 02 Juin 2019
Image is not available
Label "Argent"
Une nouvelle distinction pour notre école de football Féminine
Image is not available
Label "Espoirs"
Le club est également labellisé en Jeunes
Image is not available
Slider

Ibrahima Coulibaly, qui a joué aux Ulis de débutant

à Seniors (1994/2011), évolue désormais en National 1.

Ibou se prête au jeu de l'interview.

Freddy Raoux : " Tu as quitté le club en 2011, que deviens-tu ?"

Ibrahima Coulibaly : " J'évolue au gf38 (Grenoble) depuis 1 an. J'y suis depuis la saison dernière et ai participé à la montée l'an dernier. Avant mon arrivée dans l'Isère, j'ai évolué à Orléans (2011 / 2014) et à Dunkerque (2014 / 2016).

FR : " Tu avais déjà connu ce niveau avec Orléans et Dunkerque, quelles sont les différences constatées depuis le début de saison ? "

IC : " Il n'y a pas trop de différences sur ces 4 premières journées, le niveau est le même. C'est un championnat difficile et homogène, toutes les équipes ont de très bons joueurs avec des  pros et anciens pros. La différence est plutôt d'un point de vue comptable avec 2 montées et une place de barragiste. "

FR : " Quelles sont vos ambitions cette saison ? "

IC : " On a pas de réelles ambitions, on continue sur notre dynamique de l'an dernier, on prend les matchs les uns après les autres. On verra déjà la trêve notre classement avant d'avoir de plus hautes ambitions. "

FR : " Tes ambitions personnelles ? "

IC : " Mes ambitions personnelles sont toujours les mêmes, je veux toujours aller plus haut et atteindre le monde pro ! "

FR : " Exerces-tu une activité professionnelle à coté du foot ? "

IC : " Oui j'aspire toujours à être professionnel, même à mon âge, c'est une source de motivation. " 

FR : " Peut-on vivre du football lorsqu’on joue en National ? "

IC : " Oui on peut vivre du football en national. je suis d'ailleurs très heureux de vivre de ma passion. Même en CFA on peux vivre du football. J'ai des amis en CFA qui vivent du football, moi même l'an dernier, je vivais que du football, il suffit de tomber dans le bon club, ambitieux et qui a un président généreux (rires). "

FR : " Bientôt 7 ans que tu es parti, la région Parisienne te manque t’elle ? "

IC : " La région parisienne me manque, je suis très attaché aux Ulis, ma famille, mon fils et tous mes amis d'enfance y vivent encore. "

FR : " Ton petit frère évolue en U19, quel regard et quelle relation entretiens-tu avec Daouda ? "

IC : " J'ai un regard lointain sur lui, je le laisse progresser et évoluer tout seul. On me dit souvent que mon petit frère est très bon. Je sais qu'il a les qualités et le potentiel pour évoluer à un très bon niveau. Cependant, cela ne suffit pas, il faut être fort mentalement ! J'essaye de le voir jouer lorsque je suis en région parisienne. Je le laisse vivre sa passion du foot, je lui donne surtout des conseils sur la vie de tous les jours car il arrive dans l'âge adulte. J'essaye de le guider. "

FR : " Comment considères-tu le football, un gagne pain ou un loisirs ? "

IC : " Pour moi, un loisir même si cela me permet de gagner de l'argent. Cependant, je le considère plus comme un loisir. Si j'avais voulu gagner plus d'argent, j'aurai pu choisir d'aller dans un club à l'étranger. 

FR : " Tu viens souvent voir les matchs de l’équipe première, tu restes attaché à la ville et au club ? "

IC : " Bien sûr, c'est mon club de cœur, c'est là ou j’ai débuté le foot,  je suis parti à 21 ans. J'ai donc beaucoup d'attache dans cette ville et au club. De plus, un de mes meilleurs amis, joue encore et est le capitaine de l'équipe première. Quand je rentre aux Ulis,  une visite au Stade est systématique. "

FR : " Quels changements as-tu constaté au club ? "

IC : " Il y a eu beaucoup de changements, déjà au niveau des structures, le stabilisé a disparu au profit de synthétiques. Le club housse a également changé, je trouve le club mieux structurer en souhaitant qu'il continue à se développer. "

FR : "  Quel est ton meilleur souvenir au club ? en école de foot ? en jeunes ? en seniors ? "

IC : " J'en ai beaucoup ! Je dirais les montées consécutives avec les seniors. En école de foot,  tout l'apprentissage. En jeune, le match de gambardella contre le PSG de Sakho. Mes souvenirs plus récents sont à Orléans avec la montée en Ligue 2. "

FR : " Le dernier pays visité ? "

IC : " La Tunisie "

FR : " Ton plat préféré ? "

IC : " Le Mafé (plat sénégalais). "

FR : " Ta boisson préférée ? "

IC : " Bissap (Boisson sénégalaise). "

FR : " Ton style de musique ? "

IC  : " Rap français, US et africain. "

FR : " Le joueur qui t’inspire ? "

IC : " Iniesta, Verrati et Kroos. "

FR : " Le but que tu rêverais de marquer ? "

IC : " (rires) Un lob à la Fekir de mon mauvais pied ! "

FR : " Ton geste favori au foot ? "

IC : " Le sombrero. "

Fr : " Ton meilleur souvenir de footballeur ? "

IC : " Le match de la montée avec Orléans contre Boulogne sur mer, tout le monde était venu me voir. C'était mon dernier match à la Source et mon dernier but. "

Twitter